Étiquette : Nagoya

‘Un jour j’habiterai dans une maison en Lego’

DSC_0755

DSC_0721

DSC_0731

DSC_0766

DSC_0767

J’ai toujours aimé jouer aux Lego, et me sers maintenant des enfants comme prétexte pour pouvoir encore aujourd’hui m’amuser avec. Les thèmes de construction récurrents sont bien sûr les avions, mais aussi toutes sortes de bâtiments.

Je n’ai jamais su construire autre chose que des bâtiments parfaitement symétriques. Deux tours ne peuvent être que d’une hauteur égale. Le balcon d’une maison doit impérativement faire soit la totalité de la longueur de la façade, soit, s’il est coupé en deux, être de longueur égale. Je n’ai jamais compris les enfants – ou les adultes d’ailleurs – qui arrivent à construire un bâtiment sans plan en tête, selon le hasard des briques qui leurs tombent sous la main, en mélangeant parfois même les couleurs.

Les milliers d’immeubles plus ou moins élevés que l’on trouve à travers toute la ville de Nagoya, et dont les 5 photos ci-dessus, prises entre les gares de Kanayama et Kamimaezu ne sont qu’un minuscule exemple, éxercent sur moi une très forte fascination. N’est-ce pas parfait ? On pourrait prendre un étage de chacun de ces immeuble et le répéter tel-quel à l’infini … Les oeuvres d’architectes flemmards, sans doute.

Publicités

Nagoya Castle & Hommaru Palace (Aichi)

Le ciel bleu est superbe et uniforme. Le violent typhon passé, je me sens obligé d’en profiter pour sortir faire mon touriste. Je décide de me rendre là où tout touriste se rend en premier : au château de Nagoya, où je n’ai pas mis les pieds depuis plusieurs années, du moins pas depuis la renovation du Hommaru Palace.

DSC_0815DSC_0837DSC_0821DSC_0830DSC_0823

Le beau temps aidant, les touristes sont nombreux, bien plus nombreux que lors de mes balades précédentes. Les deux ‘Kin-Shachi’ (金鯱 ) – animal imaginaire mi-tigre mi-poisson en or – qui ornent le toit du château sont éblouissants. Les ninjas et samouraïs qui se baladent dans leurs tenues sont particulièrement populaires. Je souris lorsque j’entends l’un d’eux parler en chinois. Les puristes râlent, moi cela me fait plaisir que les efforts des associations touristiques préfectorales visant à rendre l’endroit plus attractif soient récompensés.

Le Hommaru Palace (本丸御殿 ) est une imposante bâtisse adjacente au château qui servait si l’on peut dire de chambre d’amis aux puissants maitres féodaux de passage à Nagoya il y a 400 ans de cela. Murs et portes coulissantes étaient peintes par les grands maîtres peintres de l’époque. Comme le château, le bâtiment est détruit par les bombardements pendant la deuxième guerre mondiale. Si le château est reconstruit en 1959, il faudra attendre jusqu’en 2009 pour que débutent les travaux de reconstruction à l’identique du Hommaru Palace, travaux qui ont pris fin en juin dernier.

DSC_0768DSC_0774DSC_0780DSC_0799

‘Ces quelque photos prises parlent d’elles-mêmes’ me semble être une manière élégante de me tirer de ce pétrin, mes connaissances en art japonais se limitant à celles de mon année de cursus d’art moderne auprès du passionnant M.Lucken il y a de cela 15 ans. Les peintures me paraissent très modernes dans le trait et dans le choix des couleurs, parfois très vives, sans doute afin de ne pas être noyées par cette couleur dorée omniprésente. Entouré de la sorte d’œuvres d’art et de couleurs lumineuses, il me semble un instant devenir plus sage et créatif : ‘Tiens, et si je reprenais mon blog ?’

Push stop to listen [2] Sakae, Nagoya.

Bien que je ne sois qu’à 20 minutes en train du centre de Nagoya, je ne m’y rends pas souvent, préférant souvent la campagne, les montagnes, la mer. En effet, La ville m’épuise autant qu’elle m’excite et m’inspire. Quand je réfléchis pourquoi, je me rends compte que c’est à cause du bruit qui y est omniprésent.

J’ai sorti mon dictaphone et tenté de capturer quelques bribes de ce brouhaha qui n’en est peut-être pas un tant le son de la ville est particulier. Une manière de dompter la bête.

D’ailleurs, mon voisin de palier a eu la même idée, sur made in tokyo.

Tout ce qui a deux ailes me fait planer (1)

DSC_0979

DSC_0989

DSC_1000

DSC_1006

Une fois mon service de nuit terminé, l’un de mes petits plaisirs est de me ruer sur le Sky Deck pour y prendre une ou deux centaines de photos, puisque c’est le matin entre 8 et 10 heures qu’il y a le plus de trafic.

Il a plu pendant la nuit, l’exercice du jour consiste à parvenir à prendre en photo les trainées de vapeurs sur les ailes d’avions au décollage de la piste encore humide.  Gros nuages menaçants, brouillard, et au final les averses … les conditions étant mauvaises, je suis obligé d’abandonner la partie avant que les ‘gros porteurs’ n’entrent en scène.

En guise de lot de consolation j’aurai tout de même droit au décollage du ‘Flower Jet’ d’ANA et au ‘Jimbee Jet’ de la JTA. Au fur et à mesure que je prends mes photos je suis comme hypnotisé par les feux de roulage rouges clignotants qui se reflètent sur le sol humide.

Je parviens tant bien que mal à prendre une seule photo à peu près potable du phénomene sur le seul ‘moyen-courrier’ du lot, un vieux Boeing 767 d’ANA en partance pour Tokyo (Narita). Le week-end l’engin est d’habitude plein à craquer ; principalement des voyageurs en transit pour des destinations qui n’ont pas de ligne directe à partir de Nagoya. Aujourd’hui nous sommes jeudi, l’avion semble léger, il ne lui faut qu’un peu plus de la moitié de la piste pour décoller, assez tôt pour que je puisse prendre ma photo et repartir en ayant accompli mon objectif.

Ah oui ! Entre décembre 2013 et juin 2017, je suis devenu un fana d’aviation. Piètre photographe, mais fana quand même.

Motor Show Nagoya 2013

On a tous tout un tas de projets que l’on remet toujours a l’annee prochaine sans veritable raison autre qu’une bonne part de faineantise et de manque d’organisation ou/et de volonte. Cela fait des annees que je dis vouloir aller a un salon automobile, et chaque annee j’ai lamentablement rate ceux de Tokyo et Nagoya. Aujourd’hui, j’ai laisse femme et enfants a la maison, invite un pote et on a fait les beaufs au Motor Show Nagoya 2013. Jolies voitures, superbes filles au sourire ultrabright, que du bonheur !

   DSC_0048

DSC_0131

Cette Crown Athlete rose fluo me fait rever depuis son annonce il y a quelques mois. Le decalage entre le conducteur type de ce genre de voiture ( le nouveau riche, mais pas assez riche pour se payer une Lexus ) et cette couleur ( genre, ‘Ma voiture est rose ? Et alors ! ) est genial. Mes collegues et la plupart des hommes ne semblent pas etre de mon avis, c’est pourquoi il n’en sera fabrique que 500 modeles …

DSC_0271

DSC_0380Une des trois filles de Volkswagen. Vous parlez allemand aussi ?

DSC_0373Subaru …

DSC_0088La plus belle fille du salon roulait pour Porsche.

Vous m’excuserez pour le niveau aux ras des paquerettes. Il fait froid, un peu mal en point ces derniers temps, je tourne au ralenti. Remettre tout doucement la machine en marche.

‘Shoot, shoot, le ryhtme suit sa route’

Pour feter la sortie de reparation de mon cher D40, j’ai traine un peu dans Nagoya. Le ciel bleu etait superbe. Il me fallait le prendre en photo en souvenir avant l’arrivee du prochain typhon.

DSC_0003

Le ciel m’a semble quadrille telle une carte par les trainees de condensation. Je me rappelle de la carte a l’echelle 1/1 d’Umberto Eco. Nous contemple-t-on de la-haut, genre, ‘La tour de Nagoya se trouve sur votre gauche, en H4‘ ?

DSC_0010

J’ai retrouve plus loin quelques nuages, enfermes a l’interieur du Nadya Park.

DSC_0039

Depuis la lecture de ‘Blame!‘, l’interieur des immeubles prend a mes yeux autant d’interet que leur facade. Les architectes sont des malades et c’est tres bien ainsi.

DSC_0044Le sol est archi-propre, pour faire l’economie des miroirs, sans doute.

DSC_0049