83394837

Mouarf … la première chose qu’il fallait que je trouve une fois arrivé, ce sont des magasins de disques. Du coup, je fais pratiquement du camping au Tower Records du coin … So … mise à jour de la playlist :

Syrup16g – Delayed : Excellent album de ‘rock alternatif’, comme on dit ! Dés la première écoute j’ai cru y discerner des influences de coldplay, le célèbre groupe anglais qui fait fureur un peu partout dans le monde.

Determinations – Chat chat determination : J’avais découvert les Determinations lors de leur apparition sur l’album d’Ego wrappin. Je ne sais pas si cela existe, mais je serai tenté de classer cela dans le ‘soft ska’.

Beaucoup plus rythmé, défini comme du ‘ska punk & brass’ l’album du groupe Long Shot Party, Delta Force. Rythmé, festif …

Carrément ‘ska punk’, bruyant à souhait, BBQ ChickensGoodbye to your punk rock, dont le principal défaut est la longueur de leur morceaux : 1 minute 30 à tout casser, en moyenne. Bref mais intense …

Largement plus calme, au moins autant raffiné, le dernier Cue Tracks, dont le titre ne me vient plus à l’esprit, mais en gros, vous mélangez l’électro carrément chaotique d’Autochre, l’adoucissez un bon coup, y ajoutez une voix d’une clarté, douceur et d’une beauté exceptionnelle, et vous obtenez un album d’électronica très limpide, reposant et original …

Et pour finir, plus abordable, le dernier album de Going Underground. Du rock gentillet, un album mal structuré dans son intégralité, commençant sur les chapeaux de roues par trois très bonnes chansons qui laissent présager plein de bonnes choses, mais qui tombe soudainement dans le rock mélancolique un peu usité pour ne se reprendre que vers la fin …

Hum, voilà … la plupart des sites officiels proposent des extraits, donc ?

80502350

Un de mes principaux défauts, qui pour certains sera considéré comme une qualité, c’est ma curiosité, ou plutôt ma soif de connaissances, l’envie de ne pas perdre mon temps et de faire le plus de choses possibles. Cela s’applique en fait particulièrement à la musique. Je dévore la musique ! J’écoute absolument de tout, je passe d’un style à l’autre, je suis sans arrêt à la recherche de nouveaux groupes, de nouveaux sons, procurant de nouvelles sensations.

J’ai été recruté comme rédacteur de ce magazine pour mes connaissances musicales. Derrière cet énoncé ce cache un énorme paradoxe. Oui je connais beaucoup de groupes ! Que mes références plaisent à ces messieurs est une bonne chose, j’en suis conscient. Cependant, si l’on creuse un peu plus en profondeur dans mes déjà maigres connaissances, l’on s’apercevra rapidement qu’au fond, je ne connais la quasi-totalité de ces groupes que superficiellement. Un album, parfois même que quelques titres. C’est insuffisant.

Aujourd’hui encore j’ai découvert plusieurs artistes, plus ou moins par hasard, l’un m’amenant à l’autre. J’ai découvert nanase aikawa via avextrax. En cherchant des infos sur ego wrappin j’ai fini par tomber sur fantastic plastic machine. Pareil pour Misia, découverte par le forum. A chaque fois que l’on me parle d’un nouvel artiste, j’essaie d’appliquer désormais une méthode. Me rendre sur le site officiel, en chercher le dernier single en date. S’il me plaît, j’en cherche le dernier album, et redescends ainsi chronologiquement jusqu’à la création du groupe. Cette méthode me semble être la bonne pour connaître un groupe en profondeur

Avant je faisais l’inverse, je partais des débuts vers les chansons récentes. Dans les deux cas les surprises peuvent être nombreuses, bonnes comme mauvaises. Un groupe excellent à ses débuts peut dégringoler qualitativement au fur et à mesure des sorties [ aco, par exemple ], tout comme un autre groupe peut avec le temps devenir de plus en plus créatif et talentueux à condition que la routine ne s’installe pas [m-flo] C’est le jeune groupe, avec sa hargne, sa haine. Frais, insolent, qui apporte quelque chose de nouveau, ou le groupe expérimenté qui puise au fond de lui-même à chaque nouvelle oeuvre à la recherche du nouveau. Ce sont là deux aspects sinon LES deux aspects qui me donneront envie de suivre l’intgralité de la discographie d’un artiste, de haut en bas ou inversement.