De fil en aiguille …

Photo 069

Photo 066

Photo 068

Je parlais des photos en noir et blanc de ce post post comme étant les premières sur ce blog, mais la question semble me titiller depuis bien longtemps. Les photos ci-dessus on été prises à Okazaki lors de mon premier séjour au Japon en tant qu’étudiant, en 2002, dans mon appartement. Alors que je suis toujours en train de corriger mes posts, j’ai été très surpris de constater qu’elles avaient été publiées dans un un précédent article et semblent être d’ailleurs les premières photos prises depuis mon arrivée au Japon, probablement une petite semaine après mon arrivée. J’ai beau réfléchir, je suis incapable de me souvenir si j’avais amené avec moi un appareil photo. Il faut croire que non puisque je n’ai pas réussi à retrouver la moindre photo antérieure à celle de ce post et ne me souviens d’ailleurs pas m’être arrêté où quoi ce soit pour immortaliser mon arrivée.

Les informations sur la photo m’indiquent pourtant qu’elles ont été prises avec un ‘SONY Cybershot‘. En passant sur internet en revue les photos des vieux modèles d’appareils numériques SONY j’ai fini par tomber sur un certain modèle DSC-P30 qui m’est plus que familier. Il s’agit de mon premier appareil numérique. J’avais claqué l’intégralité de l’argent gagné pendant mon job d’été pour me l’acheter. Cet achat coïncidait avec mon intérêt grandissant pour le webdesign. Je me souviens avoir proclamé (auprès de qui, d’ailleurs?) que l’avenir était au digital, que cette camera était un outil indispensable à mon développement personnel, qu’une vocation était née ! Je l’avais acheté au Hi-Fi International du Cactus Belle Etoile, cela me revient maintenant (Quelle surprise au passage de constater que ce magasin existe toujours!)  Je me souviens avoir consciencieusement pris une dizaine de photos de mon clavier d’ordinateur de biais, en gros plan, en rendant les contours flous comme sur ces photos-ci, afin de m’en servir comme banner de mon site !

Curieusement, impossible de mettre la moindre date sur ces événements. Je ne comprends pas non plus pourquoi je n’ai pas davantage de photos du début de mon séjour. Je suis persuadé qu’il manque quelques pièces au puzzle, c’est le post de made in tokyo et ses superbes photos du Forum International de Tokyo qui m’ont mis la puce à l’oreille. Je me souviens y être allé et avoir été très impressionné par ce bâtiment et même m’être appliqué à en prendre quelques photos, mais impossible de mettre le grappin dessus.

Si j’aime via le blog faire des aller-retour dans ma mémoire de la sorte, je suis à chaque fois atterré lorsqu’ils y ouvrent une brèche qui se transforme peu à peu en gouffre. Si seulement l’on pouvait tout noter, tout prendre en photo, tout enregistrer.

2 commentaires sur « De fil en aiguille … »

  1. Salut mahl, Merci! Suite à ton billet, je me suis mis également à la recherche des premières photos prises à Tokyo en 1999. C’était juste avant le numérique, avec un appareil photo film APS. Ces premières photos ont toujours une importance particulière, mais je me rends compte aussi que je n’avais pas pris beaucoup de photos pendant mes premières années et que je n’avais pas beaucoup écrit non plus. Quand on a tout juste la vingtaine, on ne pense pas à écrire. Est ce que tu penses écrire à postériori avant que les souvenirs ne disparaissent? Personnellement, j’y pense mais ça demande un effort considérable.

  2. fgautron > Merci pour ton commentaire. Je suis content que l’article t’ai donné envie d’aller faire ces recherches. C’est le genre de choses qui donne envie d’écrire, mais qui me font regretter qu’il n’y ait pas un peu plus d’interactivité entre bloggers.

    Pour répondre à ta question : C’est curieux, parce qu’en fait j’écris dans des carnets depuis que j’ai 12 ou 13 ans. A l’université, je passais me journées à traduire, écrire sur papier ou communiquer sur internet. J’avais même un titre de livre en tête, (la prochaine fois que je rentre au pays je compte bien ramener cette paperasse au Japon) et participais même vaguement à des ateliers d’écriture sur internet. Alors qu’il aurait été tout à fait naturel pour moi de tout coucher sur papier ou laisser quelque empreinte numérique de ces premiers jours au Japon, je n’arrive pas à croire qu’il n’en soit rien.

    Pour pouvoir écrire à postériori, il faut un fil conducteur qui permette de se souvenir. On peut retrouver la mémoire ou le besoin de se remémorer quelque chose sur un déclic, comme tes photos du forum par exemple, mais il me semble impossible et éreintant de se dire ‘je veux me souvenir de la veille de mon départ au Japon’ et d’y parvenir. J’aime l’idée que tenir un blog puisse aider à retrouver la mémoire, la sienne bien sur mais aussi celle des lecteurs. Plutôt que de me forcer à me remémorer le passé sur une période précise, je préfère assembler les pièces du puzzle au fur et à mesure qu’elles m’apparaissent. Peut-être dévoilerais-je l’image dans son intégralité quand le résultat sera convaincant.

    Il y a une dizaine de jours nous parlions d’autoroutes surélevées ! Comment en sommes-nous arrivés là ? C’est fascinant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s