Atera no Nanataki @ Shinshiro-shi (Aichi pref.)

shinshiro - 2

shinshiro - 1

shinshiro - 3

shinshiro - 5

shinshiro - 4

Après notre promenade aux gorges Kakizore au mois de juin, la présence de cascades, qu’elles soient petites ou grandes, est désormais un nouveau critère de sélection dans nos destinations lorsque nous partons en promenade. Avec tout ce que les préfectures de Nagano et Gifu comptent comme hautes montagnes il n’est guère étonnant d’en trouver de splendides, mais j’ignorais qu’il existait à Aichi des cascades dignes d’être citées dans le classements des 100 plus belles cascades du Japon. 

Nous voici donc à Shinshiro, dans la région autour du temple Hôraiji. Il faut comme d’habitude emprunter d’étroites routes à travers forêts et montagnes. Suite aux pluies diluviennes de la semaine dernière certaines routes sont coupées par les écoulements de terre. Est-il bien raisonnable de se fier au GPS ? Finalement, arrivés à Atera no Nanataki (阿寺の七滝), nous nous enfonçons à pied dans la forêt. Il doit faire 5 degrés de moins que toute à l’heure. L’endroit est un peu moins sauvage qu’à Nagano ; le chemin jusqu’à la cascade est aménagé, même goudronné par endroits. Pas de sangliers cette fois, mais des libellules et des petits lézards. Une petite rivière se fraye un chemin tranquillement sur notre droite, avec un petit bruit des plus rafraîchissants. Je ne peux m’empêcher de penser à quel point il serait agréable de courir le long de ces chemins, et me promet d’y revenir pour faire un trail.

Après un petit kilomètre de marche, nous arrivons à la cascade. Bien qu’elle fasse tout de même 62 mètres de haut, elle reste moins impressionnante que celles vues auparavant, mais son esthétique particulière explique sa place dans le classement cité plus haut. Parmi la dizaine de personnes présentes, trois d’entre-elles la prennent en photo sous tous ses angles en utilisant d’encombrants trépieds.

Les enfants eux ne pensent qu’à une seule chose : se baigner ! L’eau est trop froide pour moi, je me contente de les regarder. Un grand escalier de fer monte le long de la paroi sur la gauche de la cascade. Une butte en son centre ne permet pas de voir jusqu’où celui-ci monte. Le temps de me demander si j’aurai le temps d’y grimper que Louis sort de l’eau en grelottant, les lèvres déjà pourpres. Léo, lui, plonge encore et encore. Mon fils serait-il un kappa, un de ces êtres mystérieux vivant dans les rivières ?

Publicités

2 commentaires sur « Atera no Nanataki @ Shinshiro-shi (Aichi pref.) »

    1. fgautron > Bonsoir, désolé pour la réponse tardive.
      Merci beaucoup ! En été tout le monde ne parle que d’aller à la mer, mais la verdure, c’est pas mal non plus : )

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s