Il est six heures, Shirakaba-ko s’éveille ( Chino-shi, Nagano pref. )

Shirakabako 白樺湖
 
Shirakabako 白樺湖
Shirakabako 白樺湖
Shirakabako 白樺湖
 

Je me promène avec Léo autour du lac Shirakaba au lever du jour. Il n’y a pas un bruit, les gros nuages noirs dédoublés reflétés dans les eaux du lac n’en sont que plus menaçants. Tandis que je m’attarde sur la jetée pour prendre quelques photos Léo prend peur. Il y a au bord du lac, juste derrière nous, un vieil hôtel en ruine désaffecté qui rend l’endroit un peu lugubre. Je n’aurai pas dû le narguer en disant y avoir cru voir quelque chose bouger un peu plus tôt.

J’espère que nous aurons l’occasion de revenir ici dans deux mois, quand ce même lac sera recouvert de glace et les alentours sous la neige. Et quand nous reviendrons l’année prochaine fin novembre, le paysage sera à nouveau identique à celui d’aujourd’hui, seuls les enfants auront encore grandi un peu. Léo aura peut-être moins peur, Louis sera peut-être en mesure de se lever assez tôt pour se joindre à nous. Pour l’embêter, je lui dirai avoir vu, dans l’hôtel un peu plus en ruine, quelque chose bouger.

Publicités

Un commentaire sur « Il est six heures, Shirakaba-ko s’éveille ( Chino-shi, Nagano pref. ) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s