h1

La location de cds au Tsutaya du coin,

mai 13, 2013

La location de cds au Tsutaya du coin, c’est un bon compromis entre le download qui fait de vous un hors-la-loi, et l’achat qui fait de vous ‘une victime du systeme’, pour reprendre les principaux arguments de mes collegues. 1,000 yens pour 5 cds, non seulement c’est presque gratuit,  mais en plus c’est legal ! C’est surtout l’occasion de se laisser aller a quelques explorations et excentricites : j’ai ainsi rapidement pu tuer dans l’oeuf un soudain boom de musique classique, d’opera puis de violoncelle, me refaire la discographie complete de Muse ou encore Fatboy Slim ou m’ecouter d’une traite les OST de Cowboy Beebop ou Standalone Complex. Ca part dans tous les sens …

DSC_0002

1. J’ai decouvert ‘Get Lucky’ de Daft Punk un peu apres tout le monde il y a deux semaines a la radio lors d’une balade en voiture par une belle apres-midi printaniere avec Leo. Le chanson collait si bien a l’ambiance que Leo en chantonne  encore vaguement l’air aujourd’hui. La presence de Pharrell Williams m’a surtout donne envie de reecouter un peu de N.E.R.D.

2. Bruno Mars, doo-wops & hooligans. Bruno Mars ? Je ne sais meme pas trop de quel style musical il s’agit, mais je suis certain d’en avoir entendu parler quelque part, et en bien.

3. Bob Dylan’s Greatest Hits. Seance de rattrapage avant d’entamer l’ecoute de son dernier album, et palier a un grand manque de connaissances.

4. Rihanna, Unapologetic. Parfois je m’offre des petites mise a jour r&b ( le terme ne veut plus dire grand chose ) pour ne pas mourir completement idiot. ‘Diamonds’ m’a bien plu

5. 80Kidz, Weekend Warrior. Choisi completement par hasard au rayon electro il y a 2 mois, son dernier  album ‘Turbo Town’ a ete une tres bonne surprise. Cela faisait un bon moment que je n’avais pas ete emballe a ce point par de l’electro japonaise !

Avec le recul, la selection est plutot soft. C’est le printemps, il commence a faire beau, tout n’est que joie et volupte. Cette selection, c’est un peu comme un ‘bande originale de vie, vol. mai 2013’.

Publicités

4 commentaires

  1. C’est marrant cette eclecticité dans ta sélection.
    Je dois avouer que je connais pas certain noms, ou plutôt je n’ai jamais pris le temps d’écouter leur musique, mais passer de Muse à Rihana, c’est plutôt osé !

    Néanmoins, tu as ravivé de vieux souvenirs en citant Fatboy Slim ou Muse que j’écoutais beaucoup plus jeune. Rien ne vaudra un Plug In Baby …

    Je reviens surtout sur ce compromis dont tu fais allusion. En France ce genre de librairie musicale, elles se font de plus en plus rare. Je découvre seulement ce superbe centre ou tu te rends et je me demandais comment se portait l’univers musicale sur support physique au Japon.
    En France, tout le monde à tendance à en faire des tonnes, mais il faut surtout savoir que là ou les cd ne se vendent plus autant qu’à l’époque du club dorothée et des sitcoms AB, un engouement plus que certain pour le vynil est en train de jaillir. Et les magasins hype/hippie n’en finissent plus de fleurir nos belles rues !

    C’est d’ailleurs assez drôle de discuter avec des plus jeunes qui se lancent dans l’aventure et qui découvre qu’avec le vynil, au dela des radio majors et leur musique tambours-majors , souplettes et presque vicérales, tu découvres un Martin L gore, ou un unkle qui avoisine les « the more shallows ». Et ça rassure plutôt beaucoup.

    Au final, c’est plutôt moi qui fais la mauvaise langue. Mais c’est plutôt cool de s’entendre dire ça!

    Pour le plaisir de la musique, peut-être trouvera tu cela dan ton pays d’adoption, mais je ne résiste pas à l »envie de te partager mon morceau de la semaine.

    Merci encore pour tout ces mots.

    Smith Western : https://soundcloud.com/smith-westerns/smith-westerns-3am-spiritual


    • Merci pour ton commentaire.

      En ce qui concerne la musique, j’ai toujours ete eclectique. Cela doit venir de mon pere qui ecoutait au meme volume (a fond !) Jimi Hendrix, Diana Ross et Mahler a la maison. Je suis ouvert a tout, curieux et en principe, ne critique pas sans connaitre. C’est peut-etre ce qui m’a amene a mettre Rihana dans ma selection ce mois-ci.

      Pour repondre a ta question a propos du support physique au Japon il faudrait une dizaine de posts a part, mais pour faire bref, j’ai bien l’impression que cela va tres mal si j’en crois le peu de monde qui traine dans les magasins de cds. Je dis cela mais je n’y mets moi-meme que rarement les pieds puisque depuis quelques annees je n’y trouve plus ce que je recherche. Ou que j’aille le rayon ‘club music’ est ridiculement minuscule, et pourri par des disque de house, genre que le Japon decouvre dix ans apres tout le monde. Aller dans les magasins specialises, je veux bien, mais pour cela il faut que je prenne le train puis le metro, aller-retour cela me prend une moitie de journee et me coute le prix d’un cd.

      Quoiqu’il en soit, les majors et magasins de cd’s pleurnichent mais se sont tres bien debrouillees pour pomper leurs ressources la ou elles le peuvent.
      On a ainsi eu droit pendant trois ans a l’arrivee d’une tripotee de petites jeunes ‘singer & song-writers’ aux textes gnian-gnian et aux melodies toutes identiques qui apres deux albums elles se permettent de sortir un best-off avec deux chansons bonus en prime pour la modique somme de 3000Y, soit 25E. Ensuite plus rien, disparues ! Depuis trois ans ce sont les groupes d’idoles qui prennent le relais. 48 grognasses qui ‘chantent’ et ‘dansent’ en costume d’ecolieres, des milliers de jeunes hommes la bave aux levres qui assistent a leurs concerts. Un single tous les deux mois, un battage mediatique a vomir … Du coup, tout le monde saute dans la breche, les groupes du genre ne se comptent plus. Et bien entendu, ca vend …

      Pour ce qui est du retour du vynil, je ne connais trop rien du phenomene au Japon. En Europe je sais qu’il y a un revival du genre depuis une dizaine d’annee. J’ai ete moi-meme tente a un moment de m’acheter un encombrant tourne-disque, mixer un peu. Je me suis retenu car c’etait juste avant de revenir au Japon.

      Merci pour ton lien ! Tres agreable a ecouter, cela colle bien avec cette jolie journee ensoleillee qui est sur le point de se terminer. Tu te faches si je te dis que cela me fait penser a certains morceaux du premier MGMT ?


  2. Je vais tout de suite répondre à ta question, et c’est un non catégorique. J’ai aucune raison de me fâcher puisque je connais très mal MGMT. Pour ne pas dire pas du tout. Un nom pourtant que je vois revenir très très souvent. Récemment, j’ai voulu tenter l’aventure spotify, et c’est à cette occasion que j’ai pu voir ce groupe revenir sans cesse dans les suggestions. Et c’est je crois ton rapprochement qui va finalement me décider à m’y coller.

    Et puis un bref aparté pour te dire que vous avez beaucoup de chance. ici en France le printemps nous a carrément posé un lapin. Il y fait froid comme en automne et nous tenons la neige comme en hiver. C’est juste trop incroyable pour un mois de mai. Encore plus à un mois de l’été seulement. Alors profite bien du soleil, ici il nous fait tous languir.

    Ce qui est marrant alors, avec toute cette belle description de l’engouement musicale au Japon, c’est qu’en te lisant, j’ai l’impression que l’industrie musicale ne se concentre que sur la population des 14/20 ans. Les teens, tous ces lycéens et collégiens qu’on peux facilement accrocher avec des images dont ils rêvent le soir ou en révisant leur leçon d’histoire. Ne te fâche pas, mais c’est très sensiblement ce genre de cliché facile qu’on nous distribue volontiers en France lorsqu’on souhaite se moquer du japon et de sa population jeune écervelé et surconsomatrice. Guillermo Del Toro en fait d’ailleurs sa lance de fer lorsque les premiers monstres des abysses sortent du fin fond du pacifique pour détruire les trois îles principales.

    Mais comme je m’intéresse un peu à la musique japonaise, je n’ai que trop vu ces clips absurdes et hauts en couleurs qui concentrent en 3 minutes (les musique au japon dépassent rarement les 3 min ai-je remarqué), tout les cliché tellement faciles que les otakus français crèvent d’envie d’embrasser. Soit a t’on droit à ces gros boy band hip hop rapeur du dimanche ou girl’s band écolière, soit c’est l’extrême opposé et c’est une tripoté de petites filles innocentes qui nous chantent de la petite folk bien aseptisé et presque épuisante.

    Houla, je crois que je vais arrêter youtube moi ! Ou tu vas finir par me bannir de ton superbe blog !

    Bref, je tenais juste à te confirmer que le problème de ces superbes magasins de cd restent les même en France. Tu l’as très bien résumé, les majors se plaignent mais dans leur malheurs ils on très bien sur tirer l’épingle de leur jeux.

    Merci beaucoup pour ta réponse et l’éclairage que tu apportes sur l’univers musicales au japon. Du moins son changement depuis ces 3 dernières années alors.


    • Merci pour ton commentaire !

      Je n’y avais pas prete attention avant de lire ton commentaire mais effectivement, on pourrait croire que les jeunes sont la principale cible des labels. On sait tous qu’ici comme ailleurs ce ne sont pas les enfants mais les parents qui paient. Si on peut avoir la paix 5 minutes et eviter qu’il nous fasse la tete pendant une semaine, on va le lui acheter, son cd … Je dis ca, mais on verra ma reaction quand mes enfants me feront le meme coup.

      Je ne dis pas qu’il n’y a rien a se mettre sous la dent en matiere de musique japonaise ! Pendant cette ‘periode de crise’ (?) il y a eu quelques bonnes decouvertes, mais le fait qu’il y ait eu un petit boom autour du punk-rock et du garage a l’ancienne en dit long sur le ras-le-bol par rapport aux tendances actuelles.

      Je me demande bien ce que tu ecoutes. A quand l’une ou l’autre chronique ? ; )



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :