Mois : novembre 2002

85279115

Nagoya est la premire ville que je visite dans laquelle il est tout fait possible de passer 5 heures sans mme sortir de la gare. Enfin, peut-on encore parler de gare ? Vous vous perdez souvent dans les gares ? Je n’tais pas vritablement perdu, c’est juste que j’ai mis un peu de temps pour retrouver la boulangerie dans laquelle je m’tais empiffr de pains au chocolat la semaine dernire. C’est qu’avec ses 4 tages, dont chacun comporte trois alles principales faisant chacune sans xagration dans les 500 mtres de long, la gallerie marchande de la gare de Nagoya a quelque chose de relativement impressionant : / D’ailleurs, on y trouve de tout : l’tage infrieur fourmille de librairies, papeteries, boxon innomable dans lequel j’ai malgr tout fini par trouver le tome 8 de blame. Le premier tage -il n’y a pas de rez-de-chausse au Japon, ou du moins, cette appellation n’existe pas- fait plutt penser un norme march. Produits locaux aux allures bizzarodes, senteurs nouvelles, normment de bruit, marchands qui hurlent des ‘irasshaimaseeeeeee’ de toutes parts -pas pris de photos, dsol- … Quant aux deux tages restant, on y trouve toutes sortes de magasins de mode, restaurants, maroquineries, petit librairies, cafs, bars, sushis-bars et autres ramen-mise …

Publicités

85196723

Une fois vues les formes en -te, -kunai, -kanakereba narimasen et -kute mo ii desu, signifiant rciproquement ‘je suis en train de …’ ‘svp ne … pas’ ‘je dois …’ et ‘est-ce que c’est bien si je … ‘, il y a moyen de dire un paquet de choses. Ajoutez cela l’tude des formes ‘moins’ des verbes, une centaine de mots nouveaux et une vingtaine de kanjis et vous obtenez le programme de cette semaine. On nous avais prvenu que le rythme s’acclrerait clairement au bout de deux mois d’tudes, mais ce point …

Je ne m’en plains pas, aprs tout je suis l pour cela et malgr le fait que j’ai tendance mlanger un peu toutes les formes, il s’agit l vritablement des structures les plus employes, les journaux et magazines par exemple tant crits en intgralit en forme moins, ( forme ‘non polie’ ) et dans la langue parle l’utilisation de la forme -te ( je suis en train de ) … – est omniprsente.

Comme on dit ici, ‘ganbatte kudasai’ ( courage ! )

85150762

‘mahl, tu n’coutes que des chansons dont l’interprte est une femme !’
‘et … ?’
‘bah … rien ! je constate !’
‘euh … bravo ?’

J’adore que l’on me tire de mon immersion musicale pour me faire part de remarques aussi indispensables, surtout lorsqu’elles ne sont pas mme correctes …

85042954

J’tais juste en train de contempler ce que la nature avait de plus beau m’offrir, et c’est l, sur ce ‘c’est idiot, elle aurait pu tre l …’, prononc haute voix peut-tre, que le compteur--rebours s’est (re)mis en marche …

Ce n’est pas comme si je m’tais dit en me levant : ‘Tiens, bientt le 26, n’oublie pas d’entamer ta procdure de spleen … !’ La chose s’impose moi, m’explose la gueule sans prvenir. Ce n’est pas comme si vivre m’en devenait insupportable au point de vouloir me foutre en l’air, ce serait faire plaisir trop de monde et ne la ramnerait pas. Ce n’est pas comme si je passais mes journes me morfondre ou fondre en larmes, que je passais mes nuits sur le web, tenter de penser autre chose, ne m’endormant qu’au lever du jour en laissant le monde tourner sans moi. Ce n’est pas comme si je ne savais plus o me mettre, o me poser, o aller et vers qui me tourner …

C’est juste tout un tas de choses qui remontent la surface ; peu d’entre-vous comprendront de quoi je parle et c’est trs bien ainsi …

[ shiro.01 ][ shiro.02 ][ shiro.03 ]
[ shiro.04 ][ kissaten.01.jpg ][ kissaten.02.jpg ]
[ kissaten.03.jpg ][ kissaten.04.jpg ][ kissaten.05.jpg ]

84954906

Pas trop le temps, alors en vrac : reu mon alien card, trouv un tablissement situ Nagoya, spcialis dans les arubeito et jobs d’tudiants. le tlphone refonctionne, le trasfert est enfin effectu, il fait froid et je m’en vais prendre des cholies photos de l’automne au Japon … mise en ligne lundi si tout s’passe bien ,,,

84907334

Des soires comme celle d’hier, c’est a qu’il me fallait, c’est le genre de chose que j’attendais de ce sjour. Passer trois heures dans un sushi bar avec un allemand, un tawanais et un amricain et l’une de nos charmante sensei, discuter de choses et d’autres dans un langue qui n’est pas la ntre, en utlisant tout ce que cette mme personne nous a enseign en 6 semaines. Parler de bouddhisme, de famille, de service militaire, de filles, de plats nationaux, de travail et de voyages, de musique et de projets. Griffonner des kanjis sur la nappe, faire de grands gestes pour se faire comprendre. Faire une dmonstration de para-para, chanter en choeur le gnrique de NGE et de Gundam Seed. Rire de l’accent que prend sensei lorsqu’elle tente de prononcer les quelques mots de franais, d’allemand et de chinois qu’elle connait, et j’en passe …

J’ignore si c’est la diversit des cultures, le fait d’tre l, tous motivs, vouloir apprendre cette langue ; si nous sommes tous les 4 tombs sous le charme de ce petit tre la bonne humeur trs communicative ou s’il notre th vert brlant contenait des substances illicites, mais quoiqu’il en soit, j’ai pass une soire extraordinaire, soire qui je l’espre, en amnera d’autres …