Archive for septembre 2002

h1

82293840

septembre 30, 2002

Mouais … vouloir s’adapter au décalage horaire avant même d’être parti, je crois que c’est plus évident en théorie qu’en pratique. On dira ce que l’on voudra, mais si pendant 23 ans vous vous êtes habitués à aller vous coucher lorsqu’il fait nuit -ou au lever du jour-, difficile du jour au lendemain de vous coucher en plein milieu de l’après-midi. J’apprécie beaucoup la nuit, mais uniquement lorsque je suis tout seul. Les membres de ma famille semblant être pourvus d’oreilles bioniques hypersensibles, il me semble difficile de réussir à préparer mes bagages, à faire le ménage ou même regarder tranquillement la télé sans que l’on me reproche le lendemain d’avoir fait trop de bruit. Du coup, je reste éveillé à ne ‘rien’ faire pendant la nuit, et dors au moment ou l’absence de tout ce petit monde me permettrait de vaquer à mes bruyantes occupations. Ajoutez à cela que mon organisme est obligé de se farcir un petit déjeuner alors qu’il fait nuit noire, que je ne me vois pas me faire un poulet rôti à 5h du matin, et donc, que je meurs de faim ! Bref, je ne suis pas sûr que tout cela soit forcément bénéfique. Du coup, je crois que je fais aussi bien d’aller me coucher à des heures ‘normales’, non ?

A part ça, je continue à donner des interprétations aux plantages du pc. Cette fois-ci, j’étais sur le point d’envoyer un mail empreint de nostalgie et qui sonnait comme un ‘adieu’ à quelque personne à laquelle je tiens beaucoup, lorsque le pc s’est éteint. Etais-je donc en train de faire une bêtise ?

Publicités
h1

82256193

septembre 29, 2002

so … le départ approche à grands pas. Afin de pouvoir m’adapter le plus rapidement possible au décalage horaire une fois arrivé, je me suis dit qu’il serait bon de vivre d’hors et déjà à l’heure du Japon. Comprenez par-là qu’il est prévu que mardi je dorme de 16h à 0h00 afin d’être dans de bonnes dispositions pour trouver le sommeil une fois dans l’avion, et ainsi éviter que, complètement épuisé, je m’endormes dans le train et atterrisse je-ne-sais-où au fin fond du Japon : /

Du coup, afin de doucement m’adapter, j’ai prévu d’aller me coucher vers 8h ce matin, pour me lever vers 16h. Il est à peine 5h et, ayant dû me lever à 8h samedi matin pour le travail, je suis complétement épuisé et ne sais pas trop si je vais tenir le coup jusque là …

h1

82241464

septembre 28, 2002

YEAH ! Ainsi donc s’achèvent ce soir mes 6 mois de travail. Si je devais analyser tout ça immédiatement sans prendre de recul, je ne regrette absolument pas d’avoir mis fin aux études, et pense avoir appris beaucoup de choses sur moi tout au long de cette période. Le tout m’a donné une idée plus précise du genre de profession que je voudrais ou ne voudrais pas exercer plus tard et me permet également de compléter mon cv d’assez belle manière. Cela dit, je préfère repousser le plus possible mon entrée dans la vie active ! Je pense avoir encore trop de choses à apprendre et à découvrir, je pense être trop curieux et encore avoir envie d’accomplir trop de choses pour bêtement me laisser enfermer dans le -soi-disant- ‘open space office’ de quelque grosse banque luxembourgeoise au cachet mensuel alléchant.

So … brillante analyse, j’ai bien mérité d’aller boire un verre et fêter tout ça …

h1

82212406

septembre 28, 2002

Bon … au bout de trois mois de ‘recherches’ j’ai fini par trouver le titre [ love story par layo & bushwacka! ] de la seule et unique chanson à laquelle je suis tenté de décerner le titre de ‘chanson de l’été’. Elle était passée de nombreuses fois à l’Elevator mais je n’ai jamais eu la possibilité de demander qui en est l’auteur ; le genre de chose qui, musicalement, me frustre au plus haut point.

La seule chose regrettable dans ce morceau électro d’anthologie dont je cherchais le titre depuis trois mois, ce sont les trois premières minutes. Elles sont censées amener le morceau, mais l’on pourrait les enlever sans que cela ne change quoique ce soit à la qualité du morceau. Pour ce qui est du reste, rien à redire, c’est parfait ! Je ne me rappelle pas avoir été autant emballé par un titre électro depuis you are my high de demon vs heartbraker. Maintenant, expliquer pourquoi ‘ça fonctionne’, pourquoi à chaque fois que ce titre passait à l’Elevator, la foule se mettait à hurler et moi avec -car on a beau faire partie d’une foule, on n’a pas forcément les même sensations- C’est probablement cet accord tout con au piano, c’est des filtres bien placés, les basses bien lourdes et prolongées, la façon dont le titre est amené -en excluant les trois premières minutes- . Curieusement, l’on retrouve des structures identiques à celles de ‘you are my high’. A croire qu’il existe une recette miracle en matière d’électro ?

Aucune idée. Le fait est que ce titre me donne la pêche et que peut-être, au lieu de me prendre la tête sur des choses que ni moi ni personne n’arrivons à expliquer, je ferais mieux de me laisser envahir par la musique …

h1

82112557

septembre 25, 2002

Possédant de maigres connaissances en matière de littérature, la première chose sur laquelle je vais me baser pour faire un choix parmi l’énorme quantité de livres exposés dans les librairies, ne sera pas le nom de l’auteur, de savoir qu’il a gagné le Goncourt ou quelque autre prix littéraire, mais la couverture, ou plus exactement le format des livres. C’est bête, mais en procédant de la sorte, pratiquement les trois quarts de la littérature allemande me sont rendus inaccessibles ! Du coup, les malheureux écrivains publiés par, entre autre, Rohwolt, Kiwi ou Rororo passent ainsi directement à la trappe ! Ha, loin de moi l’idée de mettre en doute leur talent. Seulement, traîner avec moi un soi-disant livre de poche de 10 kilos pour 250 pages dont la couverture est certes jolie, mais cartonnée, rigide, et donc intransportable, le tout pour un prix guère intéressant n’a pour moi aucun intérêt.

h1

82058264

septembre 24, 2002

la chose qui m’est le plus difficile lorsqu’il s’agit de préparer mes bagages pour un trajet en avion, c’est de faire en sorte que les cd ne prennent pas 75% ou plus des 20kg qu’il m’est permis d’emmener avec moi. Cette fois-ci, c’est décidé, je me restreint à 10 cd ! Mouais … j’avoue, le but de l’opération est surtout de laisser suffisamment de place pour les cd, mangas et autres bêtises que je vais très probablement acheter au Japon.

Parmi ces 10 cd, comptez-en déjà 6 dont je suis inséparable :

a reminiscent drive _ ambrosia
fiona apple _ when the pawn …
fiona apple _ tidal
yann tiersen _ bof ‘le fabuleux destin d’amélie poulain’
saez _ monde étrange
saez _ god blesse

h1

82005975

septembre 23, 2002

J’essayais d’imaginer le nombre de choses, musicalement parlant, auxquelles j’aurai enfin accès une fois sur place. Je tentais d’imaginer ma tête lorsqu’il m’arrivera de voir ‘dans les bacs’ cette multitude de cd pour lesquels j’ai entendu et re-entendu les pubs sur avextrax, d’attendre avec impatience la sortie des cours pour me procurer le nouveau single d’hajime chitose ou d’ego wrappin, le nouvel album de do as infinity, ou finalement pouvoir écouter asa festoon, dont l’album n’est distribué qu’au Japon …